Sommaire

Sommaire

Recherche

Nous suivre

newsletter facebook twitter

Connexion

Vous n'êtes pas connecté.

À table avec Jean-Paul Belmondo (1962)

Cahiers de l’EA, 3, 1962

Article du 28 mai 2009, publié par PO (modifié le 20 décembre 2012 et consulté 1019 fois).

J’avais envie de poser une foule de questions à Jean-Paul Belmondo. Ce dimanche-là nous déjeunions, ma famille et la sienne, dans un petit restaurant du boulevard Saint-Germain. Ma soeur Catherine avait accaparé sa soeur Muriel. Maman parlait avec sa mère et son père, sculpteur, membre de l’Institut – qui est à la fois étonné et émerveillé d’avoir un fils vedette et une fille future danseuse !

Papa et Jean-Paul avaient devant eux une bouteille de vieux marc de Bourgogne, dont Elodie, la femme de Jean-Paul, cherchait à sauver quelques gouttes.

Comment voulez-vous dans ces conditions glisser une question ?

Enfin la bouteille de marc mise à mal :

Avez-vous gardé un bon souvenir de l’Ecole alsacienne ?

Oui ! Pourtant je n’y suis pas resté bien longtemps. Il faut dire aussi que je ne suis jamais resté bien longtemps dans une école.

D’abord, c’était une école mixte... Je m’entendais très bien avec la petite Simone Delaborde... J’ai aussi un bon souvenir des enfants Ledoux. En classe nous nous passions des photos de Goupi mains rouges...

Nous allions tous ensemble faire du patin à roulettes au Luxembourg. Même avec un copain il nous arrivait de monter sur les lions. Nous nous faisons poursuivre et nous allions nous cacher dans les abris du "Luco".

Je me souviens d’un trafic terrible de chewing-gum à l’Ecole. La tablette sucée était vendue cinq francs et la tablette neuve dix francs ! C’étaient vraiment des idées de gosses, non ?

Propos recueillis par Jaqueline Hiegel, élève de philo.

Sang neuf (Cahiers de l’Ecole alsacienne), n° 3, 1962

Logo de l’article : affiche d’Un singe en hiver de Henri Verneuil, 1962

École alsacienne - établissement privé laïc sous contrat d'association avec l'État

109, rue Notre Dame des Champs - 75006 Paris | Tél : +33 (0)1 44 32 04 70 | Fax : +33 (0)1 43 29 02 84