Sommaire

Sommaire

Recherche

Nous suivre

newsletter facebook twitter

Connexion

Vous n'êtes pas connecté.

Plus de dix années d’amitié avec le Burkina Faso

Article du 25 mai 2012, publié par Bruno Bourdeau (modifié le 26 mai 2012 et consulté 873 fois).

Rencontre de deux cultures : des liens précieux pour nos élèves

Projet de solidarité au Burkina Faso
Des échanges épistolaires entre les élèves et de belles actions communes

Par Bruno Bourdeau

Ce projet est né en 2001, d’une volonté d’initier un échange francophone avec une école et de pouvoir sensibiliser les enfants aux problèmes socio-économiques des pays en voie de développement.

Le choix du Burkina Faso est lié à la proposition d’une maman d’élève, Christine Vadhat-Sonier qui m’a raconté avec beaucoup d’émotion l’histoire de ses parents qui avaient vécu là bas en 1957.

Son père, Alain Louis, tout jeune médecin lieutenant a été nommé à Kongoussi, petite ville de Haute-Volta à l’époque. C’est accompagné de son épouse, Annie, qui se consacra sur place à l’enseignement, qu’ils vont vivre cette expérience de l’Afrique. A leur retraite, après un nouveau séjour en 1999 à Kongoussi, touchés par l’extrême pauvreté des habitants, Alain et Annie décident d’apporter leur aide aux enfants burkinabés.

Cette histoire touchante a eu un écho très stimulant pour bâtir un projet concret. Étant enseignant en classe de 9e à l’époque, j’ai tout de suite initié une correspondance avec un maître de l’École du centre A de Kongoussi, Hubert.

Ce projet avec l’Afrique a permis d’articuler mon travail pédagogique, en l’orientant vers des activités d’expression écrite, de découverte de littérature africaine. Les projets de sorties culturelles, de préparation de spectacles ont été nombreux.

Avec les enfants, nous avons œuvré pour que toutes les actions organisées à l’École soient bénéfiques pour venir en aide aux enfants du Burkina. Des cartes réalisées en arts plastiques et imprimées ont été vendues au profit de l’École du centre A, un projet de CD enregistré avec les textes des enfants et orchestré par le merveilleux travail de composition et d’arrangement de notre professeur de musique, Mireille Berret a pu voir le jour.

Par les échanges épistolaires établis entre nos deux écoles, des liens forts ont été tissés.
Toutes les actions menées ont permis de récolter de l’argent, remis régulièrement à l’École de Kongoussi pour contribuer à son bon fonctionnement pédagogique.

Une élève, Brune Vadhat, accompagné de sa grand- mère, Annie a remis 1500 euros en notre nom en avril 2001.

Un compte à la coopérative a été ouvert, une assemblée quadripartite a été constituée, sur nos propositions, associant les représentants des parents d’élèves, le Directeur de ll’École, les enseignants et notre représentant , Oscar Sawadogo, ancien maire du village, petit élève d’Annie Louis à l’époque, qui reste notre principal interlocuteur aujourd’hui et un merveilleux ambassadeur du projet auprès des autorités locales.

Notre premier voyage organisé en 2007, avec deux enseignantes de l’École, Valérie Champenois et Cécile Labarre, a permis de définir de nouvelles pistes d’orientation données à ce projet. Une décision a été prise, celle de parrainer des élèves, par le biais de familles de l’École alsacienne.

Aujourd’hui, plus de soixante élèves sont parrainés, grâce à la générosité des parents.

Parallèlement, l’association « Scolarité Santé Alain et Annie Louis » œuvre avec dynamisme, sous la houlette de sa présidente Christine Vadhat Sonier, pour apporter une aide conséquente en matière d’éducation et de santé.

Des projets concrets ont été lancés : la construction de latrines pour les élèves, une cantine scolaire, la réfection de certaines classes et l’ achat de mobilier (tables, bancs..), le financement de plus de 70 000 repas annuels servis le midi aux élèves.

Ces aides sont apportées à deux écoles : l’École du centre A à Kongoussi et celle du Sanghro. Dans le domaine de la santé, Un bâtiment a été complètement rénové, accueillant une nouvelle maternité, dotée de matériel médical.

Lors de notre dernier voyage en février 2012, nous avons apporté 25 sacs de fournitures scolaires, des vêtements et des chaussures, du matériel pour les soins les plus courants pour le dispensaire.

Par ailleurs, nous avons célébré le dixième anniversaire du partenariat entre l’École de Kongoussi et l’École alsacienne.

A cette occasion, l’association a fait poser les premières pierres du mur d’enceinte, qui est le nouveau projet de construction, garantissant la sécurité des élèves et permettant de développer un petit élevage et de créer un potager pour enrichir le contenu des repas apportés aux élèves.

Chaque année, quatre/cinq classes participent à ce projet et se mobilisent pour trouver de nouvelles idées.

L’association cherche, de son côté, de nouveaux partenaires susceptibles d’apporter des fonds privés pour mettre en œuvre de nouvelles actions. Vous pouvez consulter sur le Net, le site officiel de l’association Les enfants de Bam qui présente tous les projets déjà élaborés.

Document(s) joint(s)
photo_029.jpg
24 mai 2012
JPEG / 1008.2 ko
photo_075.jpg
24 mai 2012
JPEG / 1.2 Mo
photo_054.jpg
24 mai 2012
JPEG / 805.5 ko
photo_058.jpg
24 mai 2012
JPEG / 934.7 ko

École alsacienne - établissement privé laïc sous contrat d'association avec l'État

109, rue Notre Dame des Champs - 75006 Paris | Tél : +33 (0)1 44 32 04 70 | Fax : +33 (0)1 43 29 02 84