Sommaire

Sommaire

Recherche

Nous suivre

newsletter facebook twitter

Connexion

Vous n'êtes pas connecté.

Les Bâtiments

Les immeubles étaient terminés vers la fin de 1880...

Article du 4 mars 2011, publié par PO (modifié le 22 juin 2011 et consulté 341 fois).

Théodore Beck : Mes souvenirs, 1890 - 1922

LES BATIMENTS

Les immeubles étaient terminés vers la fin de 1880. Avant de les occuper, deux célèbres médecins, MM. PARROT et JAVAL, furent priés d’examiner, au point de vue hygiénique surtout, les salles réservées aux élèves. Ils furent très satisfaits et déclarèrent que la maison et les classes pouvaient être inaugurées. Il y avait dans le vaste espace deux maisons, dont l’une, réservée au directeur et à sa famille, donnait Rue Notre-Dame-des-Champs, et l’autre, occupée par le sous-directeur, se trouvait dans la rue d’Assas. Entre les deux, était un bâtiment réservé aux élèves. Ces édifices étaient séparés par trois cours, dont l’une était pour les petits, celle du milieu pour les moyens, et la troisième pour les grands. On remarque dans cet immeuble, une belle salle de dessin, un spacieux amphithéâtre pour les sciences, et une magnifique salle de gymnastique. En 1912, l’Ecole se trouvant à l’étroit, le Conseil fit l’acquisition d’une propriété voisine de l’Ecole, 107, rue Notre-Dame-de-Champs et composée d’un hôtel avec cour et jardin, le tout d’une contenance de 7I5 mètres carrés. Après approbation du Conseil, notre architecte, M. MARCHEGAY, fut chargé de faire le nécessaire. Après accord, les formalités indispensables furent accomplies devant notaire, et nous pûmes utiliser cette nouvelle propriété. Cet immeuble fut alors habité par un professeur, M. GRISIER et sa famille, puis par le directeur, M. PÉQUIGNAT. D’autres modifications ont été effectuées depuis, qui ont un peu changé l’aspect intérieur des lieux. A ce propos, nous nous faisons un devoir de citer, à côté des noms de MM. Emile et Marcel AUBERTIN et de M. Gustave MARCHEGAY, celui de M. Louis ROUSSIN, ancien élève de l’Ecole, qui a mis sans compter sa science et son coeur au service de notre oeuvre. Les changements accomplis depuis deux ans ont été effectués dans l’intérêt de l’Ecole. Certaines chambres sont devenues des classes, d’autres ont satisfait à d’autres besoins, sur l’avis de M. PÉQUIGNAT, qui s’emploie toujours à améliorer la situation. [1]

Lire la suite : But et tendances

Notes.

[1Voir pour l’inauguration des bâtiments, le chapitre relatif à l’origine et aux premiers développements de l’Ecole.

École alsacienne - établissement privé laïc sous contrat d'association avec l'État

109, rue Notre Dame des Champs - 75006 Paris | Tél : +33 (0)1 44 32 04 70 | Fax : +33 (0)1 43 29 02 84