Sommaire

Sommaire

Recherche

Nous suivre

newsletter facebook twitter

Connexion

Vous n'êtes pas connecté.

À vos mémoires !

Article du 14 mars 2014, publié par PO (modifié le 14 mars 2014 et consulté 437 fois).

Une alsacienne amoureuse de Florence : à une époque où les voyages scolaires étaient rares, dans les années 1970, l’École alsacienne, en véritable innovatrice, a décidé d’emmener ses élèves en Italie. Ainsi, a-t-elle lancé deux voyages dans ce pays : l’un à Rome pour les 5e, l’autre à Florence pour les élèves de seconde.

Classes de seconde : à vos mémoires !

Pour les classes de seconde, ce voyage a toujours été lié à l’exercice de rédaction de mémoires. Jusqu’aux années 1980, les élèves effectuaient, en effet, un travail difficile et long : ils devaient rédiger de véritables mémoires (de 80 à 100 pages), sur des sujets très vastes qui tournaient autour de l’histoire des arts. Ce travail leur prenait des mois entiers.

Puis, les directives et l’exercice ont changé à partir des années 1980. Si le mémoire existe toujours, ce dernier est désormais beaucoup moins long et difficile à rédiger. De plus, il sert de véritable entranement pour le Baccalauréat. Ce mémoire (depuis appelé mini-mémoire à cause de sa taille) est, en réalité, une composition, qui permet aux lycéens de s’initier aux exercices du Baccalauréat.

Au début de l’année, les professeurs donnent une liste de sujets pour les mini-mémoires. Les élèves, individuellement, en choisissent un. Après la rédaction de leur mémoire et pendant le voyage, chacun va présenter son sujet dans un musée ou dans un site historique. Cette présentation permet aux élèves de travailler l’oral, la méthode en histoire de l’art, ainsi que l’écrit.

Bien que l’exercice ait changé, et qu’il soit très éloigné de celui des générations précédentes, le voyage à Florence est, depuis toujours, associé à un travail de rédaction.

Périple initiatique

Le voyage à Florence est également un voyage initiatique. Contrairement au voyage à Rome où les élèves, encore jeunes (5e), se déplacent en grands groupes, durant le voyage à Florence, les élèves découvrent la ville par groupes de six à huit élèves, accompagnés d’un adulte de l’école (adjoint, conseiller principal d’éducation, professeur…).

Même s’il est associé à un exercice de rédaction, ce voyage est également destiné à approfondir les savoirs historiques, mais aussi culturels (et parfois linguistiques !) des élèves. Chaque classe, avec ses accompagnateurs, est logée dans un hôtel au cœur de Florence. Ainsi, les différentes classes n’ont pas réellement l’occasion de se côtoyer. L’immersion est donc totale et porteuse de multiples expériences.

Pour de nombreux lycéens, le voyage à Florence est un voyage fantastique. Beaucoup le décrivent comme inoubliable.

+++

Denis Baverez, Sara Lemercier, Constance Miclea, 3e2

École alsacienne - établissement privé laïc sous contrat d'association avec l'État

109, rue Notre Dame des Champs - 75006 Paris | Tél : +33 (0)1 44 32 04 70 | Fax : +33 (0)1 43 29 02 84