École alsacienne

Introduction au projet d’établissement

Notre projet d’établissement met en œuvre trois grands principes :

  • le plaisir d’apprendre
  • une école à l’écoute
  • une école ouverte

Ces grands axes sont détaillés dans notre brochure de présentation.

Le plaisir d’apprendre

L’École veut une formation équilibrée d’où sont exclus compétition et élitisme, afin que chaque élève découvre et développe au mieux ses possibilités.

Cette formation aussi large que possible, autant littéraire et artistique que scientifique et linguistique, s’appuie sur le plaisir d’apprendre aussi bien que sur le travail et l’effort. L’École affirme ainsi son projet humaniste, sa mission première est en effet de permettre à l’enfant de construire l’adulte qu’il sera en faisant siennes les connaissances qu’il découvre peu à peu grâce à une pédagogie dynamique.

Une école à l’écoute

Elle privilégie la réflexion plutôt que la répétition et une écoute des êtres qui s’efforce de les comprendre dans leur globalité sans les réduire à leur seul savoir.

La famille qui décide d’y inscrire son enfant manifeste par ce choix sa volonté d’établir une continuité entre l’éducation mise en œuvre à la maison et à l’École. À partir de ce moment, une collaboration permanente est nécessaire, pour qu’à travers le dialogue, la famille soit un véritable partenaire de l’École, tant par l’attention qu’elle porte à la progression de son enfant que par sa participation à la vie de l’institution, à différents niveaux (délégués de classe, accompagnement de sorties, de voyages, travail en commissions et comités).

Dès le Petit Collège, l’élève évoluera vers la connaissance et la maîtrise de soi, l’autonomie, le sens des responsabilités, guidé dans ses prises de conscience par l’équipe éducative (professeurs, conseillers et adjoints d’éducation, psychologues, direction).

Plus tard, il mûrira son projet personnel qui tiendra compte de ses goûts mais aussi de ses capacités réelles et des exigences scolaires. Il trouvera aux différents stades de sa scolarité les interlocuteurs qui lui permettront de tendre vers le meilleur de lui-même en éclairant ses possibilités de choix et de cheminements originaux.

L’évolution individuelle de l’élève s’appuie aussi sur des projets collectifs qui développent progressivement l’aptitude à travailler en équipe, à partager les responsabilités et les charges pour mener à bien la tâche entreprise.

Apprendre à se situer et à agir dans un groupe est l’un des enjeux de la vie scolaire et prépare aux exigences de la vie universitaire, professionnelle, sociale et civique. 
Cela exige de chacun le respect de soi, d’autrui et de ses différences, le refus de tout sectarisme. Cet esprit de tolérance est à la fois nécessaire au fonctionnement de l’École et l’une des valeurs essentielles qu’elle vise à transmettre.

Une école ouverte

L’École favorise l’ouverture sur les autres et le monde en offrant aux élèves, dès leur plus jeune âge, des classes de découverte, au Grand Collège, des voyages d’étude, des séjours à l’étranger ainsi que des stages en entreprise. 
La rencontre et l’observation de milieux divers incitent l’enfant à interroger le monde pour nourrir sa réflexion et enrichir son travail scolaire. 
La préparation et l’exploitation de ces activités s’inscrivent dans le programme d’étude.

Au-delà des obligations scolaires, l’École encourage chacun à prendre des responsabilités par la participation à la vie de l’École (foyer, Comité Quadripartite, orchestres, atelier théâtre…), et l’engagement pour des grandes causes, comme en témoigne Vercors – Jean Bruller – ancien élève :

J’ai fait là toutes mes classes depuis la rue d’Assas jusqu’à la rue Notre Dame des Champs et – si ces années ont porté, comme chez tous les enfants leur poids de chagrin et d’angoisse – de l’École elle-même je ne garde que de bons souvenirs. Avec une profonde gratitude : elle a formé mon caractère, elle m’a appris la droiture ; et son enseignement, même beaucoup plus tard, m’a souvent dicté ma conduite. S’il est arrivé parfois que celle-ci méritât l’estime, c’est à l’École que je le dois.

Vercors