Sommaire

Sommaire

Recherche

Nous suivre

newsletter facebook twitter

Connexion

Vous n'êtes pas connecté.

Au fond de la cour encombrée de piles de bois

Ernest Hemingway à l’École alsacienne

Article du 22 mars 2011, publié par PO (modifié le 27 mai 2016 et consulté 3516 fois).

« ...nous vivions dans l’appartement situé au-dessus de la scierie, 113, rue Notre Dame des Champs, (au fond de) la cour encombrée de piles de bois ». Paris est une fête (The Moveable Feast), 1964.

Le futur prix Nobel arrive à Paris en 1921, en compagnie de sa première femme, Elizabeth Hadley Richardson. Ils y resteront plus de cinq ans. Durant les trois premières années ils louent un studio rue du Cardinal Lemoine ; puis, en 1924, ils s’installent au 113, rue Notre-Dame-des-Champs.

Vous chercherez en vain un "113" dans la rue Notre-Dame-des-Champs : il a disparu il y a belle lurette – vraisemblablement dans les années 1930 –, absorbé par ses voisins, le 115 et le 111.

La scierie (en fait, un atelier de menuiserie) dont il est question dans Paris est une fête s’est retrouvée au 111, accolée au mur mitoyen du 109. Et c’est cet atelier de menuiserie que l’École alsacienne a acheté et annexé en 1963 pour « ouvrir une salle spacieuse pour les arts plastiques et un foyer destiné aux élèves du second cycle » [1]. Et c’est bien dans l’ancienne salle de dessin – devenue depuis « la terrasse des quatrièmes » – que Hemingway sirotait son whisky en compagnie d’Ezra Pound, de Ford Madox Ford ou de Scott Fitzgerald.

Ernest Hemingway au 113, rue ND-des-Champs. John F. Kennedy Presidential Library and Museum, Boston. Domaine public.

L’ancien Foyer, avec, au premier étage, la salle de dessin.

Logo : Photo de passeport, 1923. Domaine public.

Notes.

[1Centenaire de l’École alsacienne, 1974.

École alsacienne - établissement privé laïc sous contrat d'association avec l'État

109, rue Notre Dame des Champs - 75006 Paris | Tél : +33 (0)1 44 32 04 70 | Fax : +33 (0)1 43 29 02 84