École alsacienne
École alsacienne > 2021 > février > 08 > Flash historique #14 – Le 11 février 1945

Flash historique #14 – Le 11 février 1945

Clôture de la Conférence de Yalta : le flash historique de Pierre, élève de Terminale.

Chaque semaine Pierre, élève de Terminale, nous propose un « flash historique » mettant en lien une date de la semaine avec un événement qui a marqué l’Histoire.

Les trois grands alliés de la Seconde guerre mondiale se réussissent en secret en Crimée dans la ville de Yalta sur la mer Noire, qui est à l’époque en URSS (Union des Républiques Sociales Soviétiques).

Pourquoi cette conférence est-elle vue comme l’une des plus importantes de la seconde guerre mondiale?  Qu’ont décidé  les dirigeants sur le déroulement de la guerre et l’avenir des pays ?

Du 4 au 11 Février 1945, les trois dirigeants des plus grands acteurs de la Seconde Guerre mondiale se réunissent, Winston Churchill, Premier Ministre britannique, Franklin D. Roosevelt, Président des États-Unis, et Joseph Staline, dirigeant de l’Union Soviétique. La guerre n’est pas encore finie, le Japon et l’Allemagne nazie continuent leurs combats. La guerre ne se termine que le 8 Mai 1945 pour l’Europe et le 2 Septembre 1945 en Asie.

En ce mois de Février 1945 il semble que la fin de la guerre est proche, les Soviétiques sont à environ une centaine de kilomètre de Berlin. Les Alliés sont confiants sur l’avenir de la guerre et sont persuadés qu’ils vont gagner. Lors de cette réunion ils réfléchissent  à la sortie de la guerre et décident de l’avenir de l’Europe et veulent assurer un nouvel ordre mondial.

Au cours de la guerre, les trois alliés se sont réunis à différentes reprises. En 1943 à Téhéran ils ont affirmé leur alliance contre l’Allemagne nazie et condamné les crimes de guerre commis. En Juillet 1944, ils se sont réunis pour décider de l’avenir économique du monde avec les accords de Bretton Woods.

A Yalta c’est un tout autre enjeu qui se joue, il s’agit de décider du sort de l’Europe et de l’Allemagne. Comme le IIIème Reich a modifié la plupart des frontières des pays européens, les trois tentent de se mettre d’accord pour reconstruire certains pays comme la Pologne. Ces frontières se maintiendront jusqu’en 1989. Lors des négociations, deux camps s’opposent, les Anglo-américains face à l’Union Soviétique, sur la vision et le sort réservé à chaque pays, en particulier l’Allemagne. Ils trouvent une solution en proposant des pourcentages d’influence sur ces pays reconstitués, par exemple la Roumanie 80% soviétique et 20% anglaise. Durant Yalta les Alliés prévoient la création d’une organisation internationale garantissant la paix, la sécurité et le développement du monde, cette organisation sera l’ONU. Apres cette réunion les accords  de frontières qui n’étaient pas définitifs,  sont confirmés à la conférence de Potsdam en Juillet 1945.

(Pour aller plus loin)

C’est à Yalta que l’alliance entre les trois pays alliés se dégrade et n’est plus que de circonstance. L’Angleterre semble dépassée alors que les Etats-Unis et l’Union Soviétique s’affirment comme les deux plus grandes puissances du monde. Ce premier découpage de l’Europe pose les bases de la division entre le Bloc de l’Ouest et le Bloc de L’Est en Europe. La Pologne est, ses nouvelles frontières, est au cœur des discussions. L’Allemagne et Berlin sont découpés en 4 zones d’influence. Les français obtiennent en effet une zone d’influence après les négociations de Yalta. L’Union Soviétique gagne beaucoup de territoires et crée un nouvel état en Allemagne de l’Est, la RDA (République Démocratique Allemande). Une guerre d’un nouveau genre débute, c’est la guerre froide.

Sources

  • Manuel Ter ;
  • Thema reportage : les dernier jour de Berlin;
  • Hitler l’art de la défaite; dénazification; la neutralité suisse.

🚨Retrouvez toutes les informations sur le fonctionnement de l’École alsacienne durant la période d'épidémie : EA - covid-19🚨