École alsacienne
École alsacienne > 2021 > avril > 12 > Flash historique #18 – Le 6 avril 1896

Flash historique #18 – Le 6 avril 1896

Ouverture des premiers Jeux Olympiques modernes : le flash historique de Pierre, élève de Terminale

Chaque semaine Pierre, élève de Terminale, nous propose un “flash historique” mettant en lien une date de la semaine avec un événement qui a marqué l’histoire.

Le 6 avril 1896, s’ouvrent les premiers jeux olympiques modernes à Athènes. Ces jeux olympiques vont se dérouler pendant 10 jours et vont réunir de nombreux athlètes de différentes nationalités. Ces premiers jeux modernes ouvrent une longue série qui continue aujourd’hui. Cet événement qui réunit des dizaines de milliers de personnes est le plus regardé au monde et fait se rencontrer tous les pays. Connaissez-vous l’histoire de sa création et comment les jeux sont devenus mondialement populaires ? Nous verrons dans un premier temps les origines antiques et modernes des jeux olympiques. Dans un second temps, quel est l’homme qui a créé les jeux modernes et en a fait un événement mondial. Enfin, comment les jeux ont évolué et sont marqueurs de leurs époques.

Les jeux olympiques de 1896 sont un événement remarquable dans l’histoire du sport. C’est la première fois qu’autant d’athlètes d’autant de nations se réunissent. 241 athlètes de 14 pays sont en compétition dans 43 épreuves. C’est une grande nouveauté de pouvoir réunir des athlètes de différentes disciplines lors d’un même événement. Cet événement attire de nombreux spectateurs qui se réunissent dans le nouveau stade d’Athènes qui se trouve sur le site de l’ancien stade antique. Le choix d’Athènes comme première ville pour les jeux n’est pas dû au hasard car les jeux olympiques sont inspirés directement de l’antiquité grecque du Vème siècle av. JC. L’adjectif olympique fait référence à la cité antique d’Olympie où se déroulaient tous les 4 ans des épreuves sportives. Cet événement était très important dans la culture et la religion de la Grèce antique. Les jeux réunissaient les athlètes de toutes les cités grecques de la Méditerranée qui étaient rivales entre elles et on y honorait tous les dieux du mont Olympe.

Les jeux olympiques deviennent un symbole de paix dans la culture européenne. Au cours du XIXème siècle l’Antiquité grecque connaît un regain d’intérêt. Pierre de Coubertin, un baron français s’intéresse à l’éducation et au sport. Il visite le Royaume-Uni où il découvre l’importance du sport dans l’éducation en contraste avec le système français. Il développe l’idée du sport comme éducation à la fois physique et morale. Il veut faire du sport un moyen de réunir les différentes nations dans un esprit pacifique et dans une compétition amicale réunissant des athlètes amateurs. Cet esprit pacifiste est représenté par l’hymne olympique et le drapeau blanc de la paix avec les 5 anneaux représentant les 5 continents qui sont reliés entre eux  (voir ci-dessus). Par la suite, Pierre de Coubertin visitera de nombreux pays pour tenter de faire participer le plus de nations possible à ces nouveaux jeux de l’époque moderne.

            Au cours du XXème siècle, le sport va se développer et devenir très populaire dans de nombreux pays. Les jeux olympiques vont devenir des événements de plus en plus importants, réunissant toujours plus de pays et de disciplines. En 1924 sont célébrés les premiers jeux olympiques s’hiver et réunissent les épreuves de sports d’hiver qui sont alors en plein développement. Les jeux olympiques ont un rayonnement mondial et vont mettre en valeur les villes où les jeux se déroulent et reflètent les enjeux politiques de chaque époque: Athènes 1896, Saint-Louis (EU) en 1904, Berlin (1936), Londres (1948), Mexico (1968), Munich (1972) et Pékin (2008). Ils réunissent aujourd’hui, 206 nations soit plus que le nombre de nations qui siègent à l’ONU. Comme le montre les jeux de Tokyo de 2020 qui se célèbreront en 2021, les jeux sont le reflet de chaque époque. Ces jeux se dérouleront un an en retard et sans spectateurs dû à l’épidémie covid-19 mais pourtant le monde entier a son attention dirigée vers Tokyo.

(Pour aller plus loin)

Les jeux qui se déroulent entre 1950 et 1990 sont marqués par rivalité entre les États-Unis et l’Union Soviétique. Le choix de la ville où se déroulent les jeux se fait par vote du Comité International Olympique qui se trouve à Lausanne (Suisse). Chaque choix est vécu comme une lutte d’influence entre les deux blocs. Les athlètes des différents blocs rivalisent en performance et battent les records mondiaux qui sont interprétés comme des signes de la supériorité d’un modèle sur l’autre. Plusieurs jeux olympiques sont même boycottés par les États-Unis ou les États du bloc des pays de l’Est. Aujourd’hui, les rivalités sont toujours visibles et interviennent des pays comme la Chine, le Kenya et la Jamaïque.

Références

Solidarité et ouverture sociale

Solidarité et ouverture sociale

111 700€ de 120 000€ collectés
Sélectionnez un moyen de paiement
Informations personnelles

Information de carte bancaire
Paiement sécurisé par SSL.
Détails de facturation

Termes

Total du don : 500,00€

Par mon don, je rends possible les projets de solidarité et d’ouverture sociale de l’École alsacienne

Chers parents,
Chers anciens élèves, Chers amis,

La solidarité entre familles et l’ouverture sociale sont au cœur du projet de l’École alsacienne. Il est donc important que la crise sanitaire ne crée pas des exclus parmi les enfants actuellement scolarisés et ne freine pas l’élan d’égalité des chances.

L’École alsacienne vous propose de venir en aide aux familles dont l’activité professionnelle a été brutalement amoindrie au point qu’elles ne puissent plus financer la scolarité de leurs enfants. D’autre part, nous souhaitons poursuivre la dynamique d’ouverture sociale en étendant les Bourses Charcot au Collège en accueillant deux jeunes lauréats des bourses Charcot dès la classe de 6ème .

En complément des contributions volontaires demandées aux parents, nous avons besoin de vous. Grâce à votre don, le vôtre ou celui de votre entreprise, vous contribuerez à la réalisation de ces deux projets en orientant une partie de vos impôts vers l’École alsacienne.

D’avance, merci pour votre générosité !

Pierre de Panafieu, Directeur de l’École alsacienne
Alain Grangé-Cabane, Pdt de l’École alsacienne
Micheline Kingston, Pdte de l’Association des Parents d’Elèves de l’EA
Marine Nahooray, Pdte de l’Association des Anciens Élèves de l’EA

1er projet : soutien au Fonds d’Urgence Familles

Assurer la continuité pédagogique c’est aussi préserver la scolarité d’un enfant malgré les difficultés financières de ses parents. La crise sanitaire ne doit exclure aucun enfant de l’École alsacienne.

Nous vous proposons d’orienter votre don individuel ou d’entreprise vers le Fonds d’urgence Familles afin d’éviter que des familles fragilisées par la crise sanitaire retirent leurs enfants de l’École alsacienne.

objectif : 60 000 € pour constituer le Fonds dès maintenant

soit l’équivalent du soutien à 30 à 40 enfants dans les 6 prochains mois.
→1 don de 1 000 € (340 € après déduction IR) finance 1 trimestre de scolarité.
→1 don de 3 000 € (750 € après IFI) finance 1 an de frais de scolarité.

2ème projet : Bourses Charcot dès le Collège

En 2019, les dons reçus ont financé trois nouvelles bourses Charcot. Depuis 2014, les bourses Charcot font bénéficier plusieurs élèves du Collège Ronsard (Seine Saint-Denis) d’une scolarité entièrement prise en charge, au lycée de l’École alsacienne. Cette action d’égalité des chances est une réussite pour les lycéens et pour l’École.

L’École souhaite étendre cette action et permettre, dès 2021 d’accueillir deux collégiens lauréats Charcot dès la classe de 6ème.

Objectif : 60 000 € pour ouvrir les bourses Charcot à des élèves de collège

soit financer la scolarité de lauréats Charcot dès la classe de 6e (frais de scolarité, demi-pension, voyages…).
→1 don de 500 € (170 € après déduction IR) finance deux semaines de collège d’un lauréat Charcot.
→1 don de 2 000 € (500 € après déduction IFI) finance 2 mois de scolarité.
→1 don de 8 000 € (2.000 € après réduction IFI) finance une année de scolarité complète.

 

Orientez votre impôt vers la solidarité à l’École alsacienne !

Infos à jour – Avril 2020

IR – Impôt sur le Revenu

Votre don avant le 31/12/20 bénéficie de 66% de réduction d’impôt.

Ex : un don de 1 000 € à l’École alsacienne ne vous coûte que 340 € (don maximum : 20 % du revenu net imposable).

IFI – Impôt sur la Fortune Immobilière (ex ISF)

Votre don avant le 11/06/20 pour l’Île de France (voir dates différentes pour les autres départements) bénéficie de 75% de réduction d’impôt.

Ex : un don de 5 000 € ne vous coûte que 1 250 € (réduction fiscale maximum de 50 000 €/ an soit un don maximal de 66 667 €).

IS – Impôt sur les sociétés

60 % de réduction de votre don avant la clôture de votre exercice fiscal.

NOUVEAU ! Le don de votre entreprise est limité à 5‰ du CA ou au plafond alternatif de 10 000 € de don.

Pour rappel l’École ne bénéficie pas de la Taxe d’apprentissage

Plaquette fundraising EA avril 2020

🚨Retrouvez toutes les informations sur le fonctionnement de l’École alsacienne durant la période d'épidémie : EA - covid-19🚨