École alsacienne
École alsacienne > 2021 > mars > 29 > Séance ouverte – option théâtre 1e

Séance ouverte – option théâtre 1e

Première diffusion de la vidéo de l’option théâtre, jeudi 1er avril 2021 à 20h00, dans le cadre du festival des cultures jeunes 2021

Dans le cadre du Festival des cultures jeunes 2021, l’option théâtre 1e présente, en vidéo, une séance ouverte de travail, enregistrée le 12 janvier 2021.

Au programme : des extraits des trois pièces de théâtre inscrites au programme de français en 1e :

  • Molière, Le Malade imaginaire
  • Marivaux, Les Fausses confidences
  • Lagarce, Juste la fin du monde

Présentation

Cette représentation réalisée par les élèves de première option théâtre de l’Ecole alsacienne est ce que l’on appelle, dans une autre langue, un work in progress et n’a aucunement la prétention, ni la vocation, d’être un spectacle. Il s’agit d’un montage de scènes prélevées chez différents auteurs.

Elle donne ainsi une idée du travail accompli, dans un court laps de temps, et de celui qu’il faudrait encore fournir pour parvenir à une forme plus aboutie. Voilà ce que nous avons proposé à nos élèves, sans aucune ambiguïté mais aussi avec la frustration que cela suppose… (pour eux et pour nous !).

Chaque année, avec Sophie-Anne Lescene, comédienne intervenante à l’option depuis maintenant de nombreuses années, nous nous efforçons de les confronter à un petit public (sans lequel le théâtre ne saurait exister…) afin qu’ils puissent traverser une véritable expérience scénique. Cette aventure collective est donc intitiatrice et fédératrice. Elle leur apprend à partager leurs émotions avec les autres, à exercer enfin leur liberté dans un espace sanctuarisé qui s’appelle le théâtre.

Cette année, nous avons pensé qu’il serait judicieux de leur faire aborder les œuvres théâtrales au programme des épreuves de français, afin qu’ils puissent les envisager autrement que par l’explication de texte académique et donc par l’interprétation, la mise en espace et en voix. L’occasion rêvée d’incarner tous ses personnages pour mieux les comprendre. Ils se sont donc jetés à corps perdu dans les scènes sélectionnées du Malade imaginaire de Molière, des Fausses confidences de Marivaux et enfin de Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce.

Pendant un trimestre, deux heures par semaine, ils ont travaillé, expérimenté, répété inlassablement, cherché, fait des découvertes insoupçonnées. Au terme de cette quête, est advenu le vertigineux plaisir de s’approprier une matière à jouer. Bien sûr, des obstacles se sont dressés sur leur chemin, comme toujours… C’est le jeu ! …mais nous les avons aidés à les surmonter. Il a suffit, par exemple, pour certaines scènes de dédoubler des rôles ou de leur proposer des approches chorales. Ce fut le cas, notamment, pour une scène du Malade ou encore pour deux scènes de Juste la fin du monde qui résistaient aux élèves. Finalement, le texte de Lagarce qui leur semblait le plus imperméable devint le plus aimé.

Certains de nos élèves, lorsqu’ils arrivaient à 17h00 après les cours de la journée, avaient pris l’habitude, avant que la séance ne commence, de se regrouper autour du piano pour chanter. Puis un jour, l’une d’entre eux s’est mise à jouer des valses de Chopin, des pièces de Beethoven, un autre de Debussy… Submergés par une vague d’émotion et de beauté, tandis que nous nous laissions emporter dans chacune de ses mélodies, l’idée a surgi, comme une évidence, que deux extraits de ses pièces musicales seraient les points de départ et d’arrivée du prologue et de l’épilogue de Juste la fin du monde : ils encadreraient notre représentation. La sonate au clair de lune de Bethoveen ferait ainsi écho au Clair de lune de Debussy. Hasards jubilatoires dont le théâtre aime à se repaître !

Enfin, quand nous avons demandé à Brice Parent si nous pouvions présenter le travail des élèves à un public restreint, il a non seulement accepté mais nous a aussi proposé de le filmer. Nous étions loin à ce moment-là de penser que cette trace de notre travail viendrait jusqu’à vous, avec ses belles imperfections. C’est un bonheur de le partager aujourd’hui avec vous.

Richard Sack

Solidarité et ouverture sociale

Solidarité et ouverture sociale

111 700€ de 120 000€ collectés
Sélectionnez un moyen de paiement
Informations personnelles

Information de carte bancaire
Paiement sécurisé par SSL.
Détails de facturation

Termes

Total du don : 500,00€

Par mon don, je rends possible les projets de solidarité et d’ouverture sociale de l’École alsacienne

Chers parents,
Chers anciens élèves, Chers amis,

La solidarité entre familles et l’ouverture sociale sont au cœur du projet de l’École alsacienne. Il est donc important que la crise sanitaire ne crée pas des exclus parmi les enfants actuellement scolarisés et ne freine pas l’élan d’égalité des chances.

L’École alsacienne vous propose de venir en aide aux familles dont l’activité professionnelle a été brutalement amoindrie au point qu’elles ne puissent plus financer la scolarité de leurs enfants. D’autre part, nous souhaitons poursuivre la dynamique d’ouverture sociale en étendant les Bourses Charcot au Collège en accueillant deux jeunes lauréats des bourses Charcot dès la classe de 6ème .

En complément des contributions volontaires demandées aux parents, nous avons besoin de vous. Grâce à votre don, le vôtre ou celui de votre entreprise, vous contribuerez à la réalisation de ces deux projets en orientant une partie de vos impôts vers l’École alsacienne.

D’avance, merci pour votre générosité !

Pierre de Panafieu, Directeur de l’École alsacienne
Alain Grangé-Cabane, Pdt de l’École alsacienne
Micheline Kingston, Pdte de l’Association des Parents d’Elèves de l’EA
Marine Nahooray, Pdte de l’Association des Anciens Élèves de l’EA

1er projet : soutien au Fonds d’Urgence Familles

Assurer la continuité pédagogique c’est aussi préserver la scolarité d’un enfant malgré les difficultés financières de ses parents. La crise sanitaire ne doit exclure aucun enfant de l’École alsacienne.

Nous vous proposons d’orienter votre don individuel ou d’entreprise vers le Fonds d’urgence Familles afin d’éviter que des familles fragilisées par la crise sanitaire retirent leurs enfants de l’École alsacienne.

objectif : 60 000 € pour constituer le Fonds dès maintenant

soit l’équivalent du soutien à 30 à 40 enfants dans les 6 prochains mois.
→1 don de 1 000 € (340 € après déduction IR) finance 1 trimestre de scolarité.
→1 don de 3 000 € (750 € après IFI) finance 1 an de frais de scolarité.

2ème projet : Bourses Charcot dès le Collège

En 2019, les dons reçus ont financé trois nouvelles bourses Charcot. Depuis 2014, les bourses Charcot font bénéficier plusieurs élèves du Collège Ronsard (Seine Saint-Denis) d’une scolarité entièrement prise en charge, au lycée de l’École alsacienne. Cette action d’égalité des chances est une réussite pour les lycéens et pour l’École.

L’École souhaite étendre cette action et permettre, dès 2021 d’accueillir deux collégiens lauréats Charcot dès la classe de 6ème.

Objectif : 60 000 € pour ouvrir les bourses Charcot à des élèves de collège

soit financer la scolarité de lauréats Charcot dès la classe de 6e (frais de scolarité, demi-pension, voyages…).
→1 don de 500 € (170 € après déduction IR) finance deux semaines de collège d’un lauréat Charcot.
→1 don de 2 000 € (500 € après déduction IFI) finance 2 mois de scolarité.
→1 don de 8 000 € (2.000 € après réduction IFI) finance une année de scolarité complète.

 

Orientez votre impôt vers la solidarité à l’École alsacienne !

Infos à jour – Avril 2020

IR – Impôt sur le Revenu

Votre don avant le 31/12/20 bénéficie de 66% de réduction d’impôt.

Ex : un don de 1 000 € à l’École alsacienne ne vous coûte que 340 € (don maximum : 20 % du revenu net imposable).

IFI – Impôt sur la Fortune Immobilière (ex ISF)

Votre don avant le 11/06/20 pour l’Île de France (voir dates différentes pour les autres départements) bénéficie de 75% de réduction d’impôt.

Ex : un don de 5 000 € ne vous coûte que 1 250 € (réduction fiscale maximum de 50 000 €/ an soit un don maximal de 66 667 €).

IS – Impôt sur les sociétés

60 % de réduction de votre don avant la clôture de votre exercice fiscal.

NOUVEAU ! Le don de votre entreprise est limité à 5‰ du CA ou au plafond alternatif de 10 000 € de don.

Pour rappel l’École ne bénéficie pas de la Taxe d’apprentissage

Plaquette fundraising EA avril 2020

🚨Retrouvez toutes les informations sur le fonctionnement de l’École alsacienne durant la période d'épidémie : EA - covid-19🚨