École alsacienne
École alsacienne > 2020 > décembre > 02 > Flash historique #6 – le 1er décembre 1955

Flash historique #6 – le 1er décembre 1955

Quand Rosa Parks refuse de céder sa place : le flash historique de Pierre, élève de Terminale.

Chaque semaine Pierre, élève de Terminale, nous propose un « flash historique » mettant en lien une date de la semaine avec un événement qui a marqué l’Histoire.

Cette semaine : le 1er décembre 1955, Rosa Parks refuse de céder sa place dans un bus.

Le 1er décembre 1955 dans la ville de Montgomery aux États-Unis (Alabama), Rosa Parks s’assoit dans une partie d’un bus accessible aux Noirs.

En raison d’un grand afflux de passagers blancs qui souhaitent s’asseoir dans le bus, on demande à trois personnes assises dans la partie noire de se lever et de laisser leurs places aux passagers blancs.

Rosa Parks, une couturière noire de 42 ans, qui n’a jamais eu affaire avec la police, refuse de céder sa place lorsque le chauffeur lui demande. La police intervient et l’arrête.

En effet, le principe de la discrimination raciale s’est imposé dans certains États américains par le vote des lois dites « Jim Crow » à la fin des années 1870 et ces lois promulguées après la période de la Reconstruction consécutive à la Guerre de Sécession avaient pour objectif d’établir un nouvel ordre racial : une société ségrégée. Ansi, Depuis la décision Plessy v. Ferguson dite « separate but equal » (séparé mais égaux) de la Cour suprême, la ségrégation dans les transports publics est considérée comme légale.

Avec l’aide de la National Association for the Advancement of Colored People (Association nationale pour la promotion des gens de couleurs), principale association africaine-américaine du pays, Rosa Parks conteste cette décision devant les tribunaux et organise un boycott des bus de la ville. Ce boycott, soutenu par Martin Luther King dure 381 jours et devient avec Rosa Parks, l’un des principaux symboles de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis.

Pour aller plus loin

Rosa Parks et Martin Luther King devinrent à la suite de ce boycott les symboles de la lutte non violente aux États-Unis.

Le boycott des bus Montgomery est une phase centrale du Mouvement pour les droits civiques amorcé deux ans plus tôt par la décision Brown v. Board of Education of Topeka (1954) qui lança la déségrégation des écoles aux États-Unis.

Ce mouvement fut à l’origine de la fin de la ségrégation légale aux États-Unis votée en 1964 et il se poursuivit ensuite grâce aux efforts menés par Martin Luther King et le Mouvement Black Power pour mettre fin aux discriminations raciales dans la société américaine.

Martin Luther King est souvent considéré comme leader de ce mouvement, et héros national. Le 28 août 1963, il prononça  son fameux discours « I have a dream » (j’ai un rêve) demandant l’égalité pour tous et la fin de l’injustice raciale.

Mais on voit aujourd’hui encore des mouvements comme « Black lives matter » qui dénoncent les discriminations raciales, s’inscrire dans sa continuité.

Sources :

🚨Retrouvez toutes les informations sur le fonctionnement de l’École alsacienne durant la période d'épidémie : EA - covid-19🚨