École alsacienne
École alsacienne > 2020 > décembre > 02 > Flash historique #6 – le 1er décembre 1955

Flash historique #6 – le 1er décembre 1955

Quand Rosa Parks refuse de céder sa place : le flash historique de Pierre, élève de Terminale.

Chaque semaine Pierre, élève de Terminale, nous propose un « flash historique » mettant en lien une date de la semaine avec un événement qui a marqué l’Histoire.

Cette semaine : le 1er décembre 1955, Rosa Parks refuse de céder sa place dans un bus.

Le 1er décembre 1955 dans la ville de Montgomery aux États-Unis (Alabama), Rosa Parks s’assoit dans une partie d’un bus accessible aux Noirs.

En raison d’un grand afflux de passagers blancs qui souhaitent s’asseoir dans le bus, on demande à trois personnes assises dans la partie noire de se lever et de laisser leurs places aux passagers blancs.

Rosa Parks, une couturière noire de 42 ans, qui n’a jamais eu affaire avec la police, refuse de céder sa place lorsque le chauffeur lui demande. La police intervient et l’arrête.

En effet, le principe de la discrimination raciale s’est imposé dans certains États américains par le vote des lois dites « Jim Crow » à la fin des années 1870 et ces lois promulguées après la période de la Reconstruction consécutive à la Guerre de Sécession avaient pour objectif d’établir un nouvel ordre racial : une société ségrégée. Ansi, Depuis la décision Plessy v. Ferguson dite « separate but equal » (séparé mais égaux) de la Cour suprême, la ségrégation dans les transports publics est considérée comme légale.

Avec l’aide de la National Association for the Advancement of Colored People (Association nationale pour la promotion des gens de couleurs), principale association africaine-américaine du pays, Rosa Parks conteste cette décision devant les tribunaux et organise un boycott des bus de la ville. Ce boycott, soutenu par Martin Luther King dure 381 jours et devient avec Rosa Parks, l’un des principaux symboles de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis.

Pour aller plus loin

Rosa Parks et Martin Luther King devinrent à la suite de ce boycott les symboles de la lutte non violente aux États-Unis.

Le boycott des bus Montgomery est une phase centrale du Mouvement pour les droits civiques amorcé deux ans plus tôt par la décision Brown v. Board of Education of Topeka (1954) qui lança la déségrégation des écoles aux États-Unis.

Ce mouvement fut à l’origine de la fin de la ségrégation légale aux États-Unis votée en 1964 et il se poursuivit ensuite grâce aux efforts menés par Martin Luther King et le Mouvement Black Power pour mettre fin aux discriminations raciales dans la société américaine.

Martin Luther King est souvent considéré comme leader de ce mouvement, et héros national. Le 28 août 1963, il prononça  son fameux discours « I have a dream » (j’ai un rêve) demandant l’égalité pour tous et la fin de l’injustice raciale.

Mais on voit aujourd’hui encore des mouvements comme « Black lives matter » qui dénoncent les discriminations raciales, s’inscrire dans sa continuité.

Sources :

Solidarité et ouverture sociale

Solidarité et ouverture sociale

108 950€ de 120 000€ collectés
Sélectionnez un moyen de paiement
Informations personnelles

Information de carte bancaire
Paiement sécurisé par SSL.
Détails de facturation

Termes

Total du don : 500,00€

Par mon don, je rends possible les projets de solidarité et d’ouverture sociale de l’École alsacienne

Chers parents,
Chers anciens élèves, Chers amis,

La solidarité entre familles et l’ouverture sociale sont au cœur du projet de l’École alsacienne. Il est donc important que la crise sanitaire ne crée pas des exclus parmi les enfants actuellement scolarisés et ne freine pas l’élan d’égalité des chances.

L’École alsacienne vous propose de venir en aide aux familles dont l’activité professionnelle a été brutalement amoindrie au point qu’elles ne puissent plus financer la scolarité de leurs enfants. D’autre part, nous souhaitons poursuivre la dynamique d’ouverture sociale en étendant les Bourses Charcot au Collège en accueillant deux jeunes lauréats des bourses Charcot dès la classe de 6ème .

En complément des contributions volontaires demandées aux parents, nous avons besoin de vous. Grâce à votre don, le vôtre ou celui de votre entreprise, vous contribuerez à la réalisation de ces deux projets en orientant une partie de vos impôts vers l’École alsacienne.

D’avance, merci pour votre générosité !

Pierre de Panafieu, Directeur de l’École alsacienne
Alain Grangé-Cabane, Pdt de l’École alsacienne
Micheline Kingston, Pdte de l’Association des Parents d’Elèves de l’EA
Marine Nahooray, Pdte de l’Association des Anciens Élèves de l’EA

1er projet : soutien au Fonds d’Urgence Familles

Assurer la continuité pédagogique c’est aussi préserver la scolarité d’un enfant malgré les difficultés financières de ses parents. La crise sanitaire ne doit exclure aucun enfant de l’École alsacienne.

Nous vous proposons d’orienter votre don individuel ou d’entreprise vers le Fonds d’urgence Familles afin d’éviter que des familles fragilisées par la crise sanitaire retirent leurs enfants de l’École alsacienne.

objectif : 60 000 € pour constituer le Fonds dès maintenant

soit l’équivalent du soutien à 30 à 40 enfants dans les 6 prochains mois.
→1 don de 1 000 € (340 € après déduction IR) finance 1 trimestre de scolarité.
→1 don de 3 000 € (750 € après IFI) finance 1 an de frais de scolarité.

2ème projet : Bourses Charcot dès le Collège

En 2019, les dons reçus ont financé trois nouvelles bourses Charcot. Depuis 2014, les bourses Charcot font bénéficier plusieurs élèves du Collège Ronsard (Seine Saint-Denis) d’une scolarité entièrement prise en charge, au lycée de l’École alsacienne. Cette action d’égalité des chances est une réussite pour les lycéens et pour l’École.

L’École souhaite étendre cette action et permettre, dès 2021 d’accueillir deux collégiens lauréats Charcot dès la classe de 6ème.

Objectif : 60 000 € pour ouvrir les bourses Charcot à des élèves de collège

soit financer la scolarité de lauréats Charcot dès la classe de 6e (frais de scolarité, demi-pension, voyages…).
→1 don de 500 € (170 € après déduction IR) finance deux semaines de collège d’un lauréat Charcot.
→1 don de 2 000 € (500 € après déduction IFI) finance 2 mois de scolarité.
→1 don de 8 000 € (2.000 € après réduction IFI) finance une année de scolarité complète.

 

Orientez votre impôt vers la solidarité à l’École alsacienne !

Infos à jour – Avril 2020

IR – Impôt sur le Revenu

Votre don avant le 31/12/20 bénéficie de 66% de réduction d’impôt.

Ex : un don de 1 000 € à l’École alsacienne ne vous coûte que 340 € (don maximum : 20 % du revenu net imposable).

IFI – Impôt sur la Fortune Immobilière (ex ISF)

Votre don avant le 11/06/20 pour l’Île de France (voir dates différentes pour les autres départements) bénéficie de 75% de réduction d’impôt.

Ex : un don de 5 000 € ne vous coûte que 1 250 € (réduction fiscale maximum de 50 000 €/ an soit un don maximal de 66 667 €).

IS – Impôt sur les sociétés

60 % de réduction de votre don avant la clôture de votre exercice fiscal.

NOUVEAU ! Le don de votre entreprise est limité à 5‰ du CA ou au plafond alternatif de 10 000 € de don.

Pour rappel l’École ne bénéficie pas de la Taxe d’apprentissage

Plaquette fundraising EA avril 2020

🚨Retrouvez toutes les informations sur le fonctionnement de l’École alsacienne durant la période d'épidémie : EA - covid-19🚨